[sam_zone id=1]

Enfin la vérité sur la température ressentie !

Avec le mercure qui monte, les esprits s’échauffent ! La canicule semble paralyser la France entière tandis que les médias agitent la carte de la température ressentie (bien supérieure à la température réelle). Sauf que les hypothétiques « 48 degrés ressentis » ne sont que des légendes urbaines. On vous explique pourquoi vous n’allez pas être confronté à une température aussi élevée ! 

L’explication réelle des 48 degrés

Le ressenti est fondé sur un indice canadien humidex qui permet de calculer la sensation corporelle face à une température particulièrement basse ou haute. Or, pour une température de 40 degrés le ressenti sera alors de 48. Certains médias ont donc bien confondu le ressenti 48 avec une hypothétique température de 48 degrés.

L’échelle de l’indice humidex

L’indice 48 correspond à un fort degré d’inconfort. A moins de 30, il n’existe pas d’inconfort. A partir de 40, l’inconfort est fort tandis qu’à partir de 45 la température réelle devient dangereuse pour la santé (déshydratation, insolation…). La canicule annoncée entraîne donc un réel inconfort qui doit s’accompagner de mesures préventives comme boire de l’eau en quantité importante, avoir des tissus adaptés pour évacuer la sueur… Enfin, l’indice humidex ne prend pas en compte l’exposition au soleil ou le vent. Ces deux facteurs peuvent en effet aggraver l’inconfort ou le diminuer.

Désormais, consulter toujours au préalable le tableau des indices humidex pour mieux comprendre le lien avec les températures annoncées.

In this article