[sam_zone id=1]

La Chine et la France signent des accords d’une valeur de 15 milliards de dollars lors de la visite de Macron

La Chine et la France ont signé des contrats totalisant 15 milliards de dollars au cours d’une visite du président Emmanuel Macron, a annoncé mercredi un responsable du gouvernement chinois lors d’un point de presse.

Des accords ont été conclus dans les domaines de l’aéronautique, de l’énergie et de l’agriculture, notamment l’approbation par 20 entreprises françaises d’exporter de la volaille, du bœuf et du porc en Chine.

Ils ont également convenu d’élargir le protocole relatif aux exportations de volaille conclu cette année pour inclure les canards et les oies, ainsi que le foie gras, et d’élaborer un protocole permettant à la France d’exporter de la semence de porc en Chine, selon un communiqué du bureau du président français.

Macron est arrivé en Chine lundi et devait partir plus tard mercredi.

Les contrats dans le secteur de l’énergie comprenaient un protocole d’entente conclu entre Beijing Gas Group et la compagnie française Engie pour la construction d’un terminal de gaz naturel liquéfié et son stockage dans la ville de Tianjin, au nord du pays.

Un responsable de Beijing Gas Group a déclaré à Reuters que la coopération avec Engie inclurait la société française fournissant la technologie membranaire, utilisée pour la prévention des fuites de gaz, dans le cadre des projets de stockage de gaz massifs entrepris par la Chine.

Entre autres accords, le groupe français Total va créer une joint-venture avec le groupe chinois Shenergy afin de distribuer du GNL par camion dans le delta du Yangtsé.

Les deux pays sont également convenus de parvenir à un accord avant la fin du mois de janvier sur le coût et l’emplacement d’une installation de retraitement du combustible nucléaire construite par Orano, anciennement Areva.

Les projets antérieurs de construction de l’usine de Lianyungang, dans la province du Jiangsu, dans l’est de la Chine, ont été annulés à la suite de manifestations.

Par ailleurs, l’agence de presse chinoise Xinhua a annoncé que la Chine soutiendrait les achats d’avions Airbus par ses entreprises.

Xinhua a déclaré que les deux pays étaient convenus de travailler ensemble pour faire avancer le programme de centres d’achèvement et de livraison du modèle A350 du planificateur européen, ainsi que pour renforcer les investissements d’Airbus en Chine.

La Chine et la France espèrent renforcer leur coopération, notamment dans le secteur des hélicoptères, des moteurs d’avion et de la formation des pilotes, a-t-il ajouté.

In this article