Comment la technique CRISPR-Cas9 est utilisée chez l’homme ?

Vous voulez savoir comment la technique CRISPR-Cas9 est utilisée chez l’homme? Voici quelques informations la concernant.

Une percée majeure a été réalisée dans le monde de la génétique avec la découverte de la CRISPR-Cas9. Le procédé CRISPR est le système de défense immunitaire naturel développé par les bactéries pour se défendre face aux attaques des virus. Pour ce faire, les bactéries récupèrent une partie de l’ADN du virus et intègrent cette séquence récupérée à leur propre ADN. Cette partie du génome s’appelle une puce CRISPR. Chez les humains, les animaux et les plantes, la technique CRISPR-Cas9 fonctionne comme suit : l’enzyme Cas9 va jouer le rôle de ciseaux moléculaires, c’est-à-dire que c’est celui-ci qui va couper l’ADN à l’endroit infecté par le virus. L’ARN guide va se charger de conduire le Cas9 à l’endroit précis du génome où l’opération devra s’effectuer. Une fois que la séquence de génome a été coupée, le processus naturel de régénération de l’ADN s’effectuera pour laisser place à des séquences d’ADN saines et dépourvues de virus. En maitrisant cette technique de modification du génome, les scientifiques espèrent arriver à bout de certaines maladies liées à la matière génétique. On parle alors de la possibilité de guérir les cellules cancéreuses, de réussir à juguler l’hépatite B ou encore à trouver de traitement efficace contre la maladie de l’hypercholestérolémie. Plusieurs applications de cette technique ont déjà été opérées chez l’homme. Découvrons-les ensemble.

Les diverses applications de l’édition génétique (CRISPR)

L’édition génétique est une séquence de techniques bio moléculaire qui permet de modifier, d’isoler et de transférer du matériel génétique à un génome. En effet, l’édition génétique permet la modification du patrimoine génétique des humains et animaux en insérant de nouvelles séquences d’ADN. Plusieurs applications de la technique CRISPR-Cas9 ont déjà été réalisées, dont notamment :

  • La mutation génétique de moustiques porteurs du paludisme ;
  • Conception de bébé génétiquement modifié ;
  • Édition des différents traitements ;
  • Analyse des fonctions génétiques ;
  • Production de biocarburant ;
  • Modification génomique des animaux d’élevage.

Création de moustiques anti-paludisme

ADN en illustration 3D

Les scientifiques ont utilisé la technique CRISPR-Cas9 en 2020 pour créer des moustiques génétiquement modifiés. La modification avait pour objectif de rendre stériles les vecteurs de la maladie du paludisme. Pour arriver à ce résultat, les experts de la génétique ont supprimé un gène des moustiques pour le rendre insensible au parasite du paludisme.

Conception des bébés  

En 2018, une recherche a été menée en Chine pour concevoir un bébé génétiquement modifié qui serait immunisé contre le virus du sida. L’édition de la séquence d’ADN du bébé OGM devait rendre son organisme invulnérable à certaines maladies dont notamment le virus du SIDA.

Développement des différents traitements

La technique CRISPR a permis à la thérapie génétique de traiter diverses maladies telles que le cancer du poumon et la maladie génétique. La technique consiste à administrer des lymphocytes génétiquement modifiés chez le patient afin que ces OGM attaquent les cellules tumorales. Les chercheurs estompent la propagation des cellules cancéreuses. 

Analyse des fonctions génétiques

La technique CRISPR a permis à des chercheurs d’améliorer substantiellement la connaissance sur l’immunité des gènes. En insérant d’autres gènes dans le génome des animaux, ils sont par exemple parvenus à immuniser les animaux de certains virus. 

Modification génomique des plantes 

Certaines plantes ont également subi une modification génétique. Cet OGM leur a permis d’être plus résistantes à l’eau, mais surtout pour accroître la production. Le maïs, le colza, le coton… sont des exemples de variétés de plantes qui ont fait l’objet de recherches sur la modification du gène.

Production de biocarburant

La CRISPR-Cas9 permet la transformation de certaines cyanobactéries en lipide et en sucre pour la fabrication de biocarburant. De ce fait, certaines de ces microalgues génétiquement modifiées permettent également la production des vitamines ou des protéines pour la fabrication des médicaments. 

La technique CRISPR-Cas9 à permis aux scientifiques de nouvelles découvertes dans le domaine de la science.

Utilisation de la technique CRISPR-Cas9 sur l’homme

Plusieurs essais et recherches ont été réalisés sur des souris et des humains en utilisant la technique de la modification cellulaire grâce à la CRISPR-Cas9. Les chercheurs espèrent élargir le champ d’application de cette technique pour traiter la fibrose kystique, l’hémophilie, la drépanocytose ainsi que la prévention du cancer, de l’AVC et de certaines maladies mentales.