Quelle isolation pour mur en parpaing ?

Vous avez besoin d'isoler votre mur en parpaing ? Découvrez les critères de choix pour les isolants thermiques et la technique d'isolation thermique adaptée à un mur en parpaing.

Dans un projet de construction, l’isolation des murs d’habitation relève d’une étape incontournable à ne pas sauter. En effet, source directe d’inconfort et de désagréments divers, l’isolation thermique des murs passe en priorité après l’isolation de la toiture de votre maison. Comme les murs sont plus sujets aux changements de température extérieure (la chaleur en été ou le froid d’hiver), il arrive un moment où isoler les murs devient une nécessité. Quels isolants thermiques pour une isolation efficace d’un mur en parpaing? Et, quelle serait la technique d’isolation adaptée à un mur en parpaing?   Faisons un point sur les réponses.

Mur en parpaing : quels critères pour les isolants thermiques?

Que ce soit dans la construction ou en rénovation, il est de rigueur de bien choisir les matériaux destinés à isoler votre mur en parpaing. À cet effet, il convient de prendre en considération certains éléments susceptibles de garantir une bonne isolation des murs de votre maison sur une longue durée.

Outre le prix qui allie souvent le rapport qualité/prix d’un produit, quelques points sont à revoir impérativement dans le choix d’un isolant thermique :

  • la capacité de l’isolant à la résistance ;
  • la conductivité thermique ;
  • isolant thermique à qualité hydrofuge et ignifuge ;
  • isolant doté d’un caractère pare-vapeur.

Résistance et conductivité thermique

Dans le domaine professionnel des isolations thermiques, sachez qu’un isolant efficace se reconnaît par son faible taux de conductivité thermique. En ce qui concerne la résistance thermique d’un bon matériau isolant, il se reconnaît facilement par une capacité de résistance élevée. Le bon isolant se reconnaît également par sa capacité à éliminer les flux thermiques à l’intérieur ou à l’extérieur.

Qualité hydrofuge et ignifuge du produit isolant

Un autre critère de choix à ne pas manquer pour un isolant thermique efficace réside dans sa capacité à être imperméable. Certains isolants protègent d’une infiltration d’eau et de l’humidité. Associés à un isolant hydrofuge, le polystyrène expansé, la laine de verre, la fibre de bois, l’ouate cellulose répondent à ce critère.

Pour plus d’efficacité, avec l’utilisation d’un matériau isolant (comme la laine de verre) s’ajoute un pare-vapeur. Le pare-vapeur consiste à protéger les murs de l’humidité occasionnée par les activités à l’intérieur de la maison. Autant de critères à prendre en considération, comme l’aisance de manipulation dans la pose de l’isolant, ces points ne dépendent que de votre choix.

Mur en parpaing: quelle technique d’isolation est appliquée ?

isolation mur en parping

Vous n’êtes pas sans savoir qu’isoler un mur, qu’il soit en brique, en pierre ou en parpaing, apporte le même confort : protège contre l’infiltration d’eau et de l’humidité, neutralise la déperdition de la chaleur. Pour ce qui est, notamment d’une isolation de mur en parpaing, il s’avère crucial du fait que sa résistance thermique est assez faible et le mur en parpaing (avec une épaisseur d’environ 20 cm) peut être source de désagréments divers.

En termes de travaux d’isolation thermique de mur en parpaing, vous pouvez opter soit pour une isolation thermique par l’intérieur, soit une isolation thermique par l’extérieur.

Mur en parpaing et l’isolation thermique par l’intérieur

Les travaux d’isolation par l’intérieur des murs en parpaing se distinguent en deux étapes de choix : le système de doublage thermoacoustique et l’installation d’une contre-cloison.

Le système de doublage thermoacoustique fonctionne comme suit : un mélange de plâtre et d’isolant à base de polystyrène est à coller directement sur le mur en parpaing. Notez que le mur en parpaing ne nécessite pas d’ossature de quelque forme que ce soit (métallique ou autres). De ce fait, ce système d’isolation thermique par l’intérieur d’un mur en parpaing procure à la fois à votre maison un confort thermique et un confort acoustique. D’où le terme de doublage thermoacoustique.

La pose d’une contre-cloison sur une isolation thermique par l’intérieur ou ITI consiste à déposer une paroi en plâtre espacé de quelques centimètres du mur en parpaing. L’espace laissé est destiné pour le matériau isolant. Pour votre isolant thermique, vous avez le choix : la laine de verre ou du polystyrène expansé.

Mur en parpaing et l’isolation thermique par l’extérieur

Cette technique d’isolation s’avère la solution adaptée pour l’isolation de vos murs en parpaing. Entre autres, elle a l’avantage de ne pas toucher à la surface habitable de la maison, en plus de vous faire bénéficier d’une économie énergétique remarquable.

Néanmoins, tout comme l’isolation par l’intérieur, cette technique de l’isolation par l’extérieur se distingue comme suit : l’isolation sous enduit et l’isolation sous bardage en PVC.

L’isolation sous enduit se pratique généralement avec des panneaux de polystyrène expansé. Les panneaux se posent sur les murs pour être recouverts ensuite par de la fibre de verre ou de l’enduit. Pour une finition impeccable, vous pouvez opter pour différents enduits avec des couleurs et une texture aux choix.

Réputée pour sa résistance climatique, l’isolation sous bardage en PVC s’applique facilement. Pour cette technique, vous pouvez opter pour de la laine de verre ou de la laine de roche, du polystyrène expansé ou de la fibre de bois.

Toutes les constructions sont régies par une réglementation sur l’isolation thermique.