Comment fonctionne la technologie blockchain ?

On parle de plus en plus de la blockchain, cette technologie qui permet de tracer des transactions de manière totalement décentralisée, transparente et en toute sécurité. Comment cela est-ce possible ? Grâce à une chaîne de blocs.

Vous n’arrivez toujours pas à comprendre le concept ? Vous ne seriez pas seul. Retrouvez ici ce qu’est la technologie blockchain, son fonctionnement et ses avantages tant appréciés.

Qu’est-ce que la technologie blockchain ?

La technologie blockchain a été développée en 2008. Elle permet de stocker et de transmettre des informations. La technologie blockchain travaille en toute transparence et avec un haut degré de sécurité, car elle est indépendante de tout organe central de contrôle.

Grâce à la blockchain, les utilisateurs connectés en réseau peuvent partager des données sans recourir à des intermédiaires.

Entre autres, on pourrait définir la technologie blockchain comme suit : c’est un registre, une sorte de grande base de données détenue par des utilisateurs qui peuvent se partager simultanément toutes ses informations. Ils peuvent également y inscrire des données en respectant certaines règles exigées par un protocole informatique sécurisé par cryptographie.

Aux non-initiés, Jean-Paul Delahaye (un mathématicien) décrit la technologie blockchain comme un grand cahier indestructible et impossible à effacer, tout le monde peut y écrire et le lire gratuitement et librement.

Fonctionnement de la technologie blockchain

La blockchain est une technologie regroupant l’historique des échanges effectués entre les utilisateurs depuis la création de la blockchain. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

  • La cryptographie ;
  • Le réseau de stockage ;
  • Les nœuds hébergeurs ;
  • Le système de sécurisation ;
  • La gestion décentralisée.

Le procédé cryptographique est à la base de l’identification de chaque partie. Quant aux transactions, elles sont envoyées à un réseau d’ordinateurs (un nœud de stockage) situés un peu partout dans le monde.

Chaque nœud (ordinateur) héberge la copie de la base de données qui contient l’historique de toutes les transactions effectuées. Ainsi, toutes les parties concernées peuvent simultanément accéder à la base de données.

À chaque fois qu’une information est ajoutée, un mécanisme de consensus de tous les ordinateurs (nœuds) active le système de sécurisation. L’information est déchiffrée et authentifiée par des mineurs, qu’on appelle également centres de données. Cette nouvelle transaction validée est ainsi ajoutée à la base de données comme bloc de données chiffrées. Ce bloc de données est un des « blocks » de la blockchain.

Il est impossible de falsifier les transactions, car la gestion de la sécurité est décentralisée. Aucun système ou autorité ne peut interférer lorsqu’un nouveau bloc est ajouté à la blockchain. Tout nouveau bloc est lié au précédent, tandis qu’une nouvelle copie de la base de données est transmise aux nœuds du réseau.

Ainsi, l’intégration des nouveaux blocs est chronologique, impossible à falsifier et indélébile.

Les avantages de la technologie blockchain

La technologie blockchain n’aurait pas eu autant de succès si elle n’avait pas apporté son lot de points avantageux :

  • Des gains d’efficacité et de productivité ;
  • Un système très sécurisé ;
  • Des transactions rapides.

La productivité et l’efficacité sont boostées, car c’est un protocole informatique qui se charge de l’organisation des échanges. Cela génère des gains importants, car on évite les coûts de centralisation ou de transaction des systèmes traditionnels. Il n’y a plus de frais financiers, de frais de certification ou de contrôle, pas plus qu’il n’y a de recours à des intermédiaires à rémunérer.

Tout risque de détournement ou de malveillance est évincé, car la sécurité est assurée par le grand nombre d’utilisateurs qui effectuent la validation d’ajout de bloc. Les nœuds se contrôlent et se surveillent mutuellement, et les utilisateurs ne se connaissent pas.

Enfin, il ne suffit que de quelques secondes pour que la validation d’un bloc se fasse. Cela en fait une des technologies avec les transactions les plus rapides. Le gain de temps est concret, et la sécurité des données n’en est que plus renforcée.